Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 15:08

«- Je peux t'aider ?
Ça va de soi. On peut aider. On peut s'asseoir à la table familiale et d'emblée trouver pour l'écossage ce rythme nonchalant, pacifiant, qui semble suscité par un métronome intérieur. C'est facile, d'écosser les petits pois. Une pression du pouce sur la fente de la gousse et elle s'ouvre, docile, offerte. Quelques-unes, moins mûres, sont plus réticentes — une incision de l'ongle de l'index permet alors de déchirer le vert, et de sentir la mouillure et la chair dense, juste sous la peau faussement parcheminée. Après, on fait glisser les boules d'un seul doigt. La dernière est si minuscule. Parfois, on a envie de la croquer. Ce n'est pas bon, un peu amer, mais frais comme la cuisine de onze heures, cuisine de l’eau froide, des légumes épluchés — tout prêts, contre l’évier, quelques carottes nues brillent sur un torchon, finissant de sécher. »

 

Philippe Delerm La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules.

 

L’acte de manger ne se limite pas à combler l'espace vide d'un estomac tiraillé par la faim.

 

Manger… C'est une véritable attente physiologique pour chaque cellule de l’organisme. Sucre, protéines, lipides, vitamines, sels minéraux, oligo-éléments… toutes ces molécules sont, tôt ou tard, utilisées par les minuscules usines que sont les cellules pour leur permettre de fonctionner avec un rendement optimal. Du métabolisme du sucre et des graisses, elles tirent l'énergie nécessaire à leurs divisions, leurs mouvements, leurs cohésions. Des protéines, elles utilisent des acides aminés pour former de nouvelles protéines qui seront autant de signaux et d'éléments de charpente ou d'adhésion.

 

Il n’y a pas une seule façon d’approcher notre alimentation. Bien sûr nous avons les mêmes besoins de base. Suivant nos origines, notre environnement, la génétique, nos besoins varient de façon imperceptible.

 

Il faut ainsi distinguer la notion de faim de celle d'appétit :

 

La Faim c’est1Encyclopaedia Universalis version 11. © Encyclopædia Universalis 2005. : 

Ô    Besoin et désir de manger  

Ô    Au sens figuré, désir ardent  

Ô    Etat de famine.

 

Ce qui nous intéresse c’est l’état somatique2En biologie, relatif au soma, à l'ensemble des cellules non reproductrices d'un organisme (s'opposant à «germen»).
En psychologie, qui concerne le corps (s'oppose à « psychique »).
provoqué par le manque de nourriture et supprimé par l'ingestion d'aliments.

 
L’appétit c’est1Encyclopaedia Universalis version 11. © Encyclopædia Universalis 2005. :

 

Ô    Désir de manger.  

Ô    En psychologie, désir de satisfaire ses sens.

 

L’appétit est donc un état conscient de désir de nourriture provoqué par l'intérêt éprouvé pour tel ou tel aliment. Cela varie selon l'individu, l'âge, les coutumes, les sexes, les climats.

 

Même si chacun sait qu’il est important, de ne pas manger au-delà de nos besoins, manger en règle générale est la réponse à une faim. Il convient aussi de pouvoir s’arrêter sans regret lorsque l’on a assez mangé par rapport à ses besoins physiques.




Partager cet article

Repost 0
Published by Aux plaisirs - dans Symboliques !
commenter cet article

commentaires

Rechercher