Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 00:22

La carotte nous arrive probablement d'Asie Mineure, où elle poussait à l'état sauvage voici déjà plus de deux millénaires.

 

Et bien longtemps avant notre ère, les habitants du bassin méditerranéen consommaient ce légume racine. Grecs et Romains ne sembleront guère apprécier la carotte. A leur décharge, il faut dire qu'à cette époque, les carottes avaient une peau assez coriace et un cœur fort fibreux. Pline, dans son Histoire naturelle mentionne la carotte sous le nom de « Pastinaca Galtica (voir le panais) » ou « légume des Gaulois », appellation que l'on retrouve aujourd'hui encore dans certaines régions de France, où la « pastenade » n'est autre que la carotte.

 

 

La ville d'Orange, la Hollande et…

 

L’histoire de la principauté d’Orange ne relève pas d’une histoire locale ou régionale traditionnelle. Alors que sa superficie n’a jamais été considérable, la ville doit à sa position géographique et à un héritage complexe de jouer pendant cinq siècles un rôle important entre le royaume de France et le Saint- Empire germanique, puis entre catholiques et protestants.

 

La Maison d'Orange-Nassau règne sur les Pays-Bas depuis que Guillaume Ier dit « Guillaume le Taciturne » a mené à l'indépendance des Provinces-Unies en organisant le soulèvement des Pays Bas espagnols ou révolte hollandaise.

 


 

Et la carotte ?

 

Qu'elle soit ronde, longue, ½ longue, rouge, jaunâtre, blanche ou à collet vert. Il faut attendre le 17e siècle pour qu'apparaisse la carotte orange c’est le produit des Hollandais qui, désireux de montrer leur fidélité à la Maison Orange, croiseront des variétés à chair rouge et à chair blanche et ils finiront par obtenir une racine d’un orange lumineux. Cette nouvelle variété ne tardera pas à supplanter toutes les autres et les sélectionneurs se concentreront exclusivement sur elle pour créer de nombreuses variétés modernes.

 

A partir du 19e siècle furent créées des variétés sans cœur fibreux, sucrées et tendres qui justifièrent le nom de « miel souterrain » que leur donnèrent les Irlandais.

 

Si la carotte était l'objet de beaucoup de réticences en tant que légume, par contre elle était parée de toutes sortes de vertus médicinales. En vertu de la théorie des Signatures, elle était en raison de sa couleur indiquée pour soigner la jaunisse et faire venir leurs règles aux femmes. Prospère Calamo écrit : « Les femmes en usent avec du miel pour provoquer leur besogne ».

 

C'est bien connu, la carotte a la réputation de rendre aimable et de donner les cuisses et les fesses roses.

 

On la conseillait pour guérir de la jaunisse. Aux premiers symptômes, il était recommandé de creuser une carotte, d'uriner dedans et de la suspendre à la cheminée. Quand elle était totalement desséchée, la jaunisse avait disparu.

 

Elle est considérée comme aphrodisiaque selon Léopold-François Sauvé pour qui « manger de la carotte amène une fièvre lente qui finit par rendre amoureux ».

 

La consommation de graines de carottes est censée favoriser la fécondité, et une femme enceinte qui boit du jus de carotte fortifie son enfant, « mais si celui-ci est un rouquin, il aura plus tard de mauvais instincts » dit Scott Cunningham.

 

Pour récolter des carottes « grosses comme la cuisse », les Lorrains se touchent fréquemment cette partie du corps en les semant et certains disent : « gros comme ma tête, long comme ma cuisse ».

 

Les Vosgiens font le signe de croix et attrapant leur cuisse droite à deux mains disent : « Dieu veuille que les carottes que je sème soient aussi grosses, grosses, grosses que ma cuisse ».

 

En Franche-Comté, le semeur doit porter une chemise neuve. Les semer sous le signe du Poisson les rend lisses et droites, mais sous le signe du Cancer les rend rugueuses et fourchues. On explique dans le Doubs leur lente germination par le fait qu'elles passent six mois en enfer avant de sortir de terre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aux plaisirs - dans Coquin...
commenter cet article

commentaires

Rechercher