Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 16:07

La fête de Carnaval se déroule à diverses dates selon l'endroit du globe et revêt des rituels différents ! Ils consistent généralement en une période où les habitants de la ville sortent déguisés, masqués ou bien maquillés et se retrouvent pour chanter, danser dans les rues et éventuellement autour d’une parade.

On fait dériver le mot carnaval de carne, les linguistes retiennent seulement l'origine italienne : carnevale, composé de carn (chair) et levare (lever, enlever, ôter).

Le carnaval ou les carnavals, fête non reconnue par l'Eglise, débute entre l'Épiphanie (le 6 janvier), date qui marque la fin des fêtes de Noël et s'arrête le mardi gras, veille du début de la période de carême. Le carnaval a le même sens que le carême-entrant ou carême-prenant qui désignaient, à l'origine, le début du carême. Ces termes ont ensuite désigné la fête clôturant les derniers jours avant le carême.

Lors de ces fêtes de Carnaval on retrouve toujours le principe d'inversion au travers des costumes et des jeux (maître/esclave, homme/femme), on se déguise, on fait ripaille, on offre des cadeaux, chants et danses sont de la fête. 

Par opposition au Carême, le Carnaval est une période d'excès joyeux, de gras contre maigre. Dans tous les carnavals, les gens dansent, mangent et se déguisent, les règles et interdits habituels sont suspendus. 

Chars géants, parades, bals masqués, confettis et serpentins, fanfares, c'est la période des excès démonstratifs ! Cet usage semble être un reste des fêtes populaires ancestrales, telles que les Bacchanales, les Lupercales, les Saturnales, la fête des Fous, de l'Ane, etc1.

Chaque pays à sa propre interprétation des réjouissances avec toujours un même objectif : faire la fête ! Parmi les plus connus de nos jours, on peut citer les carnavals de Rio de Janeiro, Venise, Nouvelle-Orléans, Nice, également ceux du nord de la France comme Dunkerque Bailleul, moins connu mais tout aussi festif, le carnaval de Québec. 

Si le début du Carnaval connaît des dates variables la fin correspond à la tombée de la nuit de mardi gras.


Mardi gras et le mercredi des cendres2.
Tout au long de l'année, se succèdent des fêtes qui rythment la vie des chrétiens. La fête de Mardi Gras a tous les ans une date différente, fixée par rapport à la date de Pâques, qui elle même varie en fonction du cycle de la Lune. Le Mardi gras est le jour qui précède le Mercredi des Cendres. 

Avant le jeûne, il est bon de se défouler ! Ainsi la semaine des sept jours gras précède les 40 jours maigres de carême ! Le Mardi gras est le dernier des jours gras, celui qui est fêté avec le plus d'éclat ! Au jeûne et à l'abstinence s'opposait alors le carnaval. 

Pour marquer le coup avant que ces privations ne commencent, la veille, le mardi, on faisait gras. On finissait les aliments gras avant de se mettre au carême. On en profite pour faire des beignets, des bugnes et des fritures. De plus, la tradition du carême veut qu’on arrête également de manger des œufs, donc on en profite pour faire des crêpes. 

Aujourd'hui, le jeûne n'est guère pratiqué et se limite essentiellement au mercredi des cendres et au vendredi Saint, jours durant lesquels les catholiques s'abstiennent de manger de la viande. 



Carême. 

Pendant la période de Carême, les croyants doivent jeûner, se priver et prier dans le but d'expier leurs fautes. L'Eglise interdit ainsi la consommation de viande, la célébration des mariages et les relations conjugales. A la fin du temps du Carême se déroule la fête de Pâques qui célèbre la mort, puis la résurrection du Christ. 

Aujourd'hui, on a gardé le meilleur (le carnaval) et on a oublié le pire (le carême). Mais ne devrions-nous pas faire carême ? Au moins, les premiers jours, on pourrait s'abstenir d'alcool et de pâtisseries !

Pourquoi ? Tout simplement pour redonner au carnaval son lustre d'antan : quand on entre dans une période de privation, on fait d'autant plus la fête ! Pas de carnaval digne de ce nom sans carême ! 

1) Il faut savoir que sous l'empire Romain, il existait déjà une grande fête de Carnaval nommée « les Saturnales » à une toute autre période de l'année. Cette période de fête populaire se déroulait entre le 17 et le 25 décembre.

Le peuple marquait par des réjouissances le solstice d'hiver. Ces fêtes avaient pour but de redonner courage et espoir au peuple effrayé par les sols gelés, l'absence de vie et l'obscurité.
On offrait des cadeaux : des porte-bonheur, du miel, des gâteaux, de l'or étaient des cadeaux courants. On décorait les maisons avec du lierre, des branches de houx et de gui.

 

2) Cette fête marque le souvenir d'Adam condamné après son péché à retourner poussière. Les chrétiens sont invités à se purifier de leurs fautes et à faire pénitence par des privations. Le mercredi des Cendres est le 1er Jour du Carême qui va durer 40 jours. A l'issue de ces 40 jours la fête de Pâques célébrera la mort et la résurrection du Christ.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aux plaisirs - dans Histoires ou légendes...
commenter cet article

commentaires

Rechercher