Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 16:11

Pour tous les amoureux, la fête de Saint Valentin est très populaire. On aime tous faire des cadeaux, se dire des mots doux, avoir une occasion d'avouer nos sentiments… Ah bon ! Moi j’attends la Saint Valentin pour donner mes sentiments, Noël pour faire des cadeaux voire l’anniversaire, le premier avril pour faire des farces… 

Pourquoi ce jour alors ?
 

L’association du milieu du mois de février avec l’amour et la fertilité date de l’antiquité.
 

Dans le calendrier de l’Athènes antique, la période de mi-janvier à mi-février était le mois de Gamélion1 mois et  fête en l´honneur du mariage de Zeus et Héra.
 

Dans la Rome antique, le jour du 14 ou 15 février était nommé les lupercales ou festival de Lupercus2. Lupercus dieu de la fertilité, que l’on représente vêtu de peaux de chèvre. Ses prêtres sacrifiaient des chèvres au dieu et, après avoir bu du vin, ils couraient dans les rues de Rome à moitié nus et touchaient les passants en tenant des morceaux de peau de chèvre à la main. Les jeunes femmes s’approchaient volontiers, car être touchée ainsi était censé rendre fertile et faciliter l’accouchement. Cette solennité païenne honorait Junon, déesse romaine des femmes et du mariage, ainsi que Pan, le dieu de la nature.
 

En ce qui concerne l'identité propre de St Valentin, considéré aussi comme le patron des amoureux, les historiens ne sont pas d'accord sur le sujet, car il y aurait 7 saints chrétiens prénommés Valentin. Leur fête a été fixée le 14 février par décret du pape Gelase Ier, aux alentours de 498. C’est à cette date qu’ils sont mentionnés dans les premiers martyrologes.

Le rapprochement entre la Saint-Valentin et l’amour courtois n’est mentionné dans aucune histoire ancienne et est considéré par des historiens comme une légende. Il existe une légende selon laquelle la fête de la Saint-Valentin a été créée pour contrecarrer la pratique des lupercales par les jeunes amoureux qui dessinaient leurs noms sur une urne. Mais cette pratique n’est citée dans aucune source écrite de l’époque.
 

Le jour de la Saint-Valentin a longtemps été célébré comme étant la fête des célibataires et non des couples. Le jour de la fête, les jeunes filles célibataires se dispersaient aux alentours de leur village et se cachaient en attendant que les jeunes garçons célibataires les trouvent. À l’issue de ce cache-cache géant, les couples formés étaient amenés à se marier dans l’année. Ceci permettait de développer la démographie et stimuler l’expansion des villages.


Cette pratique laissait libre cours à beaucoup de tricheries de la part de couples officieux ainsi que des hommes qui visaient une jeune fille en particulier et notamment « la plus belle du village », très courtisée. 

La première mention du jour de la Saint-Valentin avec une connotation amoureuse remonte au XIVe siècle en Angleterre et en France, où l’on croyait que le 14 février était le jour où les oiseaux s'accouplaient. Cette croyance est mentionnée dans les écrits de Geoffrey Chaucer au XIVe siècle. Il était courant durant cette période que les amoureux échangent des billets et qu’ils s’appellent chacun leur Valentin. Un de ces billets du XIVe siècle se trouverait à la British Library. Il est probable que nombre de légendes sur la Saint-Valentin aient été inventées pendant cette période. Parmi ces légendes, on trouve celles-ci :

·         La veille du martyre de Saint Valentin3.

·         Pendant une période d’interdiction de mariage des soldats romains par l’empereur Claude II, Saint Valentin arrangeait secrètement les mariages. Dans la plupart des versions de cette légende, le 14 février est la date liée à son martyre.

·         Au début du XVe siècle, l’œuvre de Charles d’Orléans comporte plusieurs poèmes dédiés à la Saint-Valentin.



[1] C’est le septième mois (ou huitième quand l´année en comptait 13) du calendrier grec antique en vigueur dans la région d'Athènes, Il tire son nom du mot grec « Gameliốn » le mois des mariages.

[2]
La fête des Lupercales est une fête de purification, en fin d’année. C’est aussi une fête de passage : le sacrifice dans la grotte est symbolique de la
mort ; le rire aux éclats, qui survient après la purification, symbolise le retour du souffle vital et de la résurrection.

[3] Valentin de Terni fut un moine qui vécut à l'époque du règne de l'Empereur Claude II le Gothique (IIIe siècle). Martyr, fêté le 14 février.
 

Il était connu de son temps pour conseiller les jeunes amoureux, il est dit qu'une fois les jeunes hommes assurés par les paroles de Valentin, celui-ci donnait, en guise d'offrande, une fleur de son jardin au prétendant, lequel s'empressait de rejoindre sa dulcinée pour la lui offrir.
 

Ces temps furent les débuts du christianisme et toute l'Europe n'était pas encore christianisée, ce qui fît que l'empereur Claude II le Cruel eut vent des consultations de Valentin. L'époque fut religieusement en pleine mutation, Claude n'aimait en rien la chrétienté et ordonna que Valentin soit arrêté, ce qui fut fait.
 

Valentin qui refusa de se soumettre à la volonté de l'Empereur, fut donc mis à la geôle. C'est dans cette période de sa vie qu'il rencontra la fille de son geôlier, laquelle s'appelait Julia et était aveugle de naissance. Durant sa captivité, Valentin entretint des relations amicales avec Julia. Celle-ci, étant donné sa cécité, avait demandé à Valentin la description du monde. Julia, par amour envers Valentin, lui apporta à manger jusqu'au jour où, est il dit, un miracle se produisit durant un soir.
 

Certains témoins auraient dit avoir aperçu une vive et forte lumière par la fenêtre de sa cellule, Julia venait de trouver enfin la vue! Ses paroles furent: « Maintenant je vois ! Je vois le monde tel que vous me l'avez décrit ! »
 

Ce grand événement parvint jusqu'aux oreilles de Claude II le Cruel, lequel n'apprécia pas ce genre d'histoire, et ordonna sur le champ l'exécution de Valentin. Le jour de son exécution, il fut roué de coups par les légionnaires romains et fut décapité sur la voie flamina, le 14 février 269.
 

Et c'est depuis ce jour que toute la famille de Julia se convertit au christianisme pour honorer la mémoire de Valentin. Il est dit que Julia planta, près de la tombe de Valentin, un amandier et cet arbre fut depuis ce jour, un symbole de l'amour.
 

Saint Valentin devint très populaire en Allemagne pour une raison bien amusante. Les pèlerins allemands, arrivant à Rome par la voie Flamina, avait pris l'habitude de faire une halte dans l'église Saint-Valentin. La ressemblance sonore du nom de Valentin et du verbe allemand « fahlen » (tomber) avait valu au saint la réputation de guérir les blessures de ceux qui avaient fait une mauvaise chute.





La Saint Valentin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aux plaisirs - dans Histoires ou légendes...
commenter cet article

commentaires

ludivine 11/04/2010 13:39



il faut dire qu'il faut cliquer sur l'image  kiss



Blasons 11/04/2010 18:11



Il faut chercher les mysteres sont là.


Il faut cherhcher simplement.



Rechercher