L'Amande adresse un gentil sourire aux autres tout en restant très proche d'elle-même. Elle ne dira pas d'emblée tout ce qu'elle pense, cependant elle n'en pense pas moins. Dotée de solides facultés intellectuelles et critiques elle comprend vite. Elle ne permet pas aux autres de pénétrer chez elle, ce qui ne l'empêche pas d'observer de près ce qui se passe au-delà de ses limites (chez autrui). L'égocentrisme lui est parfaitement étranger. Se sachant en sécurité et bien protégée en elle, elle sait entretenir des rapports simples et cordiaux avec les autres sans se sentir le moins du monde vulnérable ou en danger.

 

Elle ne ressent pas le besoin de s'exposer. En revanche, elle devine l'autre quand celui-ci cache quelque chose, qu'il manque de sincérité, que ses propos ne reflètent pas la vérité, car elle observe attentivement, sans pour autant se perdre dans son entourage.

 

L'Amande ne se laisse influencer par son entourage, et de plus qu'elle ne se laisse déstabiliser par celui-ci ; elle ne laissera même pas transparaître qu'elle a saisi où l'autre voulait en venir. Très cachottière, elle garde l'information pour elle tout en se réservant de l'utiliser ultérieurement quand il le faudra.

 

D'une grande force Intérieure, de bonne volonté envers les autres et encline au pardon. Elle ferme les yeux sur beaucoup de choses. Il faut que cela dépasse vraiment les bornes pour qu'elle en avise le responsable. C'est précisément parce qu'elle est intrinsèquement forte et compacte, parce que son bonheur ne dépend pas de l'attitude ou des paroles d'autrui, qu'elle est en mesure de laisser les autres être tels qu'ils sont. Sage, attentive, réfléchie, connaissant le monde, elle laisse les choses et les gens à leur Être... tout en restant fidèle à sa propre personne.

 

Cela ne la dérange nullement de voir les autres adopter une conduite qu'au fond elle n'approuve pas du tout. Elle comprend et lâche prise. Elle perçoit énormément de choses, sans que cela l'affecte vraiment.

 

Elle dissimule ses véritables sentiments, en fait, ses délibérations rationnelles priment sur son sentiment. Où, tout au moins, elle est maîtresse de son Sentiment. Elle sait parfaitement ce qu'elle peut dire ou non. Elle est capable de se taire. À la rigueur, elle se tiendra à l'écart du monde extérieur si le besoin s'en fait sentir. Se sachant bien à l'abri dans son être. Malgré cela, elle ne s'isole jamais tout à fait ; elle demeure réceptive aux autres. Elle observe et écoute plus qu'elle ne parle. Elle fait penser à ces Orientaux : quoiqu'on ne sache jamais de prime abord à quoi s'en tenir sur son compte, cette Amande n'a pas l'air désobligeant. Elle aime à laisser sa porte entrebâillée sur le monde extérieur, elle se montre courtoise et conciliante, aimable, mais elle parvient très bien à garder son âme "à l'intérieur".

 

Le consommateur d'Amandes veut réaliser en lui-même, dans une certaine mesure, ce qui est décrit ci-dessus.

 

Celui qui est gourmand d'Amandes révèle par là qu'il ne fera pas confiance au premier venu, qu'il se tient sur la réserve. Il aurait parfois tendance à se renfermer, à nourrir dans son cœur une attitude soupçonneuse, une certaine méfiance. Dès lors, il peut se fermer entièrement, ne dit mot, il n'est pas possible d'entrer vraiment en communication avec lui car il interdit l'accès au fond de son être Intérieur.

 

Il a l'air de toujours être un peu fâché, aigri, ulcéré, peut-être reproche-t-il inconsciemment à autrui sa propre incapacité à se sentir vraiment heureux. Il y a quelque chose qui suscite son mécontentement... Il devra comprendre que la cause de son froid replié sur soi réside en lui-même.

 

L'Amande lui dit : « Laisse l'amour entrer dans ton cœur ; comprends les autres davantage dans leur Être et ne leur reproche rien..., ne te vexe pas, ne sois pas susceptible. N'attends rien d'eux ; si tu comprends, que tu vois clair, il ne sera même plus besoin pour toi de pardonner. Laisse chacun Être selon sa nature et sois vrai. Sens-toi protégé et ne te sens pas personnellement offensé quand quelqu'un se montre blessant, agressif ou irrité envers toi. Cela en dit plus long sur la nature et le caractère de cette personne elle-même ! »

 

Et l'Amande d'ajouter : "Il ne te reste qu'à noter, à observer, à demeurer toi-même, avec gentillesse, sans rien reprocher aux autres... Si tu t'attires certaines situations désagréables, tu dois essayer d'en détecter l'origine en toi. Tourne-toi donc vers l'intérieur ! Ce n'est jamais l'autre qui provoque ton désagrément. La cause première, tu la trouveras toujours en toi..."

 

« De même », poursuit-elle, « si tu espère obtenir quelque chose des autres, tu fais erreur ! Rapproche-toi plutôt de ton Essence. Sache-toi fort et à l'abri en toi, sois plus compréhensif et plus clément vis-à-vis de toi même, accorde-toi un peu plus de répit, de patience et d'attention... Cela te permettra de laisser les autres à leur Être, sans exigences. Sans amère critique, sans marque d'impatience, sans reproche. Tu poursuis ta route en te sentant protégé, à l'abri de toute véhémence qu'on assène sur toi ».

 

Enfin, l'Amande dit pour conclure : « Il ne te MANQUE rien, maintenant que tu t'ASSUMES pleinement. Donne... N'attends rien, observe le monde avec Sagesse et Compréhension. Il y a tant de choses en toi, cher mangeur d'Amandes. »


Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Derniers Commentaires

Rechercher

Recommander

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés