Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 19:03

A l'opposé de la médecine allopathique représentée par Galien et fondée sur la loi des contraires, l'homéopathie, mise à l'honneur par Samuel Hahnemann est fondée sur «la loi de similitude» ; toute substance qui provoque chez un sujet sain l'apparition de symptômes est capable de guérir ces symptômes et la maladie qui en découle.

 

Il existe différents procédés de confection des remèdes homéopathiques mais les plus usités portent le nom de dilutions Hahnemaniennes.

 

Les dilutions que l'on trouve aujourd'hui sont élaborées à partir d'une teinture mère. L'ail par exemple, macéré dans de l'alcool va former une teinture mère que l'on mélangera à 9 ou 99 ml d'un solvant constitué d'eau et d'alcool afin d'obtenir une dilution décimale ou centésimale. Le flacon une fois secoué, on prélèvera 1 ml de ce mélange auquel on incorporera 9 ou 99 ml de solvant dans un autre flacon à nouveau secoué et ainsi de suite... Le premier flacon contiendra une dilution d'Allium sativum 1D ou 1 CH première décimale ou première centésimale. Les remèdes sont désignés par le nom latin de leur principe actif, suivi du numéro de leur dilution.

Les remèdes homéopathiques se présentent sous forme de granules d'Allium sative 3 CH, 4 CH, 5 CH, etc., jusqu'à 30 CH, à prendre une à trois fois par jour, une fois par semaine ou une fois par mois, selon les dilutions et le caractère de la maladie (cas aigus ou chronique). Le nombre de granules est souvent en fonction de la dilution, il varie de deux à huit granules, mais peu aussi consister en une dose à prendre une seule fois. Les remèdes homéopathiques sont fragiles, il ne faut pas les toucher avec les doigts et il vaut mieux les éloigner de toute odeur violente (camphre, éther) ainsi qu'on doit éviter de consommer du café.


- En 4CH : Brûlures d'estomac, éructations, digestion difficile par excès de nourriture ou forte consommation de viande ou de graisse.


- En 7CH. : Palpitations cardiaques dues à des désordres gastriques, douleur de pression à l'épigastre ou à l'intestin, pour la toux bronchitique chronique ainsi que les catarrheux.


- En 9 CH. : Allium sativum est recommandé aux hypotendus et aux convalescents qui souffrent de maux de tête.

 

REMARQUES : Allium sativum est efficace dans le soulagement de nombreux maux, mais il ne faut pas le confondre avec Allium cepa, grand remède du coryza, qui est tiré de l'oignon.



Partager cet article

Repost 0
Published by Blasons - dans Mémoire : L'ail
commenter cet article

commentaires

Rechercher