Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 19:14

L'Aromathérapie utilise à des fins médicales les essences (nom utilisés que pour les agrumes), ou huiles essentielles des plantes. Cette médecine y recourt dans le traitement préventif ou curatif des infections microbiennes ou virales.

 

Elle reconnaît à l'huile essentielle d'ail ses qualités apéritives, d'excitant gustatif, d'anti-infectieux, respiratoire ou intestinal, avec des propriétés anthelminthique. Efficace dans les traitements des affections circulatoires où elle agit comme vasodilatateur sur les artérioles et les capillaires, comme hypotenseur et anti scléreux, hypoviscosant, régulateur de la circulation veineuse et produisant des modifications favorables du rythme et des contractions cardiaques.

 

A l'extérieure son haut pouvoir antiseptique et ses qualités bactériostatiques et bactéricides, en font une huile essentielle qui peut être employée dans les soins des plaies infectées, où elle se montre active pour réaliser la stérilisation et favoriser la cicatrisation des tissus.

Le facteur antiseptique de l'huile est l’allicine, active au 1/100.000e contre différentes bactéries Gram positif et Gram négatif. Malheureusement son odeur rend l'utilisation de l'ail en huile essentielle très délicate.

L'huile essentielle d'ail : Est un liquide obtenu par distillation des gousses fraîches entières. Sa couleur est jaune, son odeur est acre et violente. L'essence d'ail est principalement constituée par l'oxyde de disulfure d'allyle instable qui engendre le disulfure d'allyle, ainsi que des fructosanes et sesquiterpène. Densité de 1,046 à 1,057. Il faut, environ 2 tonnes de bulbes pour obtenir 1 kg d'huile essentielle d'ail.



 

Un peu de chimie... 
 

L’allicine (60 %) : Formule semi-développée: H2C=CH-CH2-SO-S-CH2-CH=CH2

C’est le principe odorant et antibactérien de l’ail, il est obtenu par réaction enzymatique de l’alliine, molécule sans odeur notable (0,7% de l’ail) qui se combine avec une enzyme (allinase) pour produire le facteur allicine.

L’allicine se retrouve uniquement dans l’ail cru fraîchement coupé ou broyé.

 

L'alliine (ou sulfoxyde d’allylcystéine) : Formule semi développée : H2=CH-CH2-SO-CH2-CH (NH2)-COOH

Présente dans le bulbe d’ail intact, cette substance végétale neutre dénommée alliine est pratiquement dépourvue d’odeur. Mais dès qu’on coupe ou qu’on écrase une gousse d’ail, une odeur puissante apparaît : en effet, lors de la contusion des cellules végétales, une enzyme spécifique de l’ail, l’allinase, est mise au contact de l’alliine. Cette dernière est alors décomposée en acide pyruvique et en allicine, qui est la substance très odorante de la gousse d’ail coupée ou broyée.

 

Lors du chauffage, l’allicine se transforme à son tour et donne de nouveaux composés soufrés dont le mélange est parfois appelé « essence d’ail ». L’allicine peut également donner naissance à une substance nouvellement décrite, nommée « ajoène E ». L’allicine inhibe les enzymes présentes chez certaines bactéries, champignons et parasites, et donne à l’ail ses qualités microbiennes et antioxydants.

 

Trisulfides divers (20 %) : améliore les fonctions du foie et a des propriétés antibactériennes et antifongiques.

 

Ajoène et polysulfides mineurs : L'ajoène est un dérivé de l'allicine, la substance odorante de l'ail. Ce composant de l'ail peut bloquer la coagulation du sang en empêchant la formation de caillots.

Il agit sur les plaquettes sanguines (des minuscules éléments du sang) en empêchant leur agrégation.

Les expériences faites avec l'ajoène ont prouvé qu'il s'agissait d'un facteur antithrombotique, Certains polysulfides ont des propriétés antiplaquettaires.

 

Ces substances soufrées limitent la tolérance de l’ail chez les personnes ayant un système digestif fragile, et sont responsables des effluves alliacées après consommation. Ils servent aussi à la plante à se protéger contre les agressions des herbivores.



Partager cet article

Repost 0
Published by Blasons - dans Mémoire : L'ail
commenter cet article

commentaires

Dora Corine 22/02/2013 15:16


bonjour j'aimerais que vous donniez plus de détails sur la réaction pour obtention de l'allicine s'il vous plait

Rechercher