Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 18:01

La richesse des climats français autorise la culture de nombreuses variétés. Ainsi l'ail d'automne est très implanté dans le sud région de Lautrec et l'ail de printemps dans le Nord région d'Arleux et Locon.

 

La culture de l'ail en France remonte aux romains. Aujourd'hui (chiffres de 1996), la production française est de 46.000 tonnes produites sur 6.000 hectares répartie entre 15.000 agriculteurs. Ces chiffres sont faibles devant l'Espagne qui produit quelques 220.000 tonnes. De plus, la France souffre du manque d'organisation et de coordination des producteurs, ce qui se traduit par une importation de 20.000 tonnes à comparer au 14.000 tonnes exportées par an. Soit nous n'en produisons pas assez, soit il est plus intéressant de le vendre plus cher et de l'acheter meilleur marché à d'autres producteurs.

 

La plante devient l'enjeu d'une lutte sans merci. Avant 1992 la production d'ail était très éloignée de toute forme d'organisation mais un beau jour de juillet de cette année, l'ail de Chine débarque en France à moitié prix. Mobilisant les producteurs français et les solidarisant contre « l'envahisseur ».

 

Dans le monde si la Chine est la championne du genre, suivie par la Corée de Sud, l'Inde et la Thaïlande. L'Europe est également en tête du peloton devant les Etats-Unis et l'Egypte. L'Espagne est la première puissance européenne, les régions de Cordoue et de Grenade sont dévouées en partie à cette culture. En Italie, l'Emilie, la Campanie, la Vénétie et la Sicile produisent les deux tiers de la récolte du pays.

 

Lautrec :

L'ail d'automne (ou ail rose) cultivé en Provence : Lautrec (dans le Tarn à 30Km au nord d'Albi). Lautrec produit 4.000 tonnes (8,7% de la production française) par an sur 1000 hectares répartis sur 18 communes, et regroupe 380 producteurs.

 

Arleux et Locon :

Dans le nord, deux villages vivent de l'ail de printemps : Locon (5Km au nord-ouest de Béthune), et Arleux (40 Km au sud de Lille près de Douai). Ils possèdent respectivement chacun, 100 hectares pour la région de Béthune et 200 hectares pour le Douaisis. Le nord comptabilise 300 hectares (3.000 tonnes soit 6,5% de la production française) d'ail produit par une centaine d'exploitations agricoles. L'ail du Nord demeure plus petit que son frère du sud, mais présente une meilleure conservation et un bon rendement. De plus, le conditionnement traditionnel sous forme de tresses fumées vaut à l'ail du Nord un atout supplémentaire : l'ail devient un objet de décoration signe de bon goût, qui orne les cuisines.

 

Clients des producteurs d'ail en France pour 1996 (14.000 tonnes).

Allemagne : 25 %

Italie : 14%

Suisse : 13 %

Espagne : 11 %

Belgique : 8 %

Luxembourg : 8 %

Autre : 21 %

 

 

Vente de l'ail France pour 1996.   

Supermarchés : 30,60 %

Marchés : 25,1 %

Hypermarchés : 24   %

Magasin primeur : 6.2 %

Vente directe : 4,9 %

Supérette : 4,8 %

Autres : 11%

 

 

Provenance de l'ail importé en France pour 1996.Sur un total de 20.000 tonnes.

 

Espagne : 42 %

Argentine : 31 %

Mexique : 6%

Pays-Bas : 6%

Chine : 4%

Autres : 4,49 %

Sources: chambre d'agriculture du Nord (1998) et municipalité de Lautrec.

  

 

Pour ce qui est de la consommation française, la région parisienne et le Centre-Est font partie des régions sous consommatrices. L'Est et le Nord sont dans la moyenne. Le Sud Ouest et le Sud Est régions productrices, sont attachées à l'ail en tant qu'ingrédient culinaire.

 

Enfin un français consomme en moyenne six cents grammes d'ail par an. Un italien un kilogramme et un espagnol quatre kilogrammes par an. 



Partager cet article

Repost 0
Published by Blasons - dans Mémoire : L'ail
commenter cet article

commentaires

Rechercher