Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 10:40

affiche5BD

La journée mondiale du fromage, c’est l’occasion pour la France en majorité et beaucoup de pays européen, de mettre en avant les produits de leurs terroirs.


Tout comme le vin, le fromage fait partie de notre patrimoine et est indissociable de notre histoire. Envié par le monde entier les fromages français ont une qualité et une diversité quasiment inégalé à travers le monde. Pourtant, à l’instar des ses collègues européen la France voit son patrimoine menacé en raison des règles de plus en plus strict sur la fabrication et qui pousse même certain fromage à disparaître (comme le fromage de montagne).

Si les Français restent friands de leurs fromages, aujourd’hui encore 95% en consomment au moins une fois par semaine, soit 6.8 milliards d’euros dépensés chaque année. On estime à 7% du budget alimentaire et ils sont présents dans deux tiers des repas.

 

Il fallait bien ça dans le pays qui en compte le plus grand nombre au monde. Alors, pour fêter l’événement, jetons sur nos plateaux fromagers un regard inhabituel. Sortons des commentaires gourmands ou des descriptions techniques de pâtes, de croûtes, de procédés de fabrication et d’affinages et dressons un portrait curieux de ces spécialités à travers une revue de leur « état civil » : leurs noms et leurs prénoms…

 

Commençons par les prénoms.

 

Vous vous appelez André, Benoît, Éloi, Félicien, Florentin, Gildas, Hubert, Julien, Loup, Marcellin, Marie, Martin, Nectaire, Nicolas, Pancrace, Paulin, Reine…

 

Alors, vous portez, peut-être le prénom d’un fromage !

 

Vous ne le croyez pas ? Ajoutez « Saint » devant chaque prénom et vous reconnaîtrez ceux que vous avez déjà eus dans votre assiette… car les noms de ces fromages sont en fait tirés du nom du village qui les a vu naître.

 

Une commune sur huit en France porte un nom de saint, une proportion non négligeable se retrouve aussi dans les fromages. Le saint-nectaire et le saint-paulin sont bien sûr les plus connus.  Il existe des prénoms oubliés aujourd’hui, qui ne subsistent plus que dans le nom du village et dans celui du fromage, comme Achaire, Albray, Alvère, Anthème, Fargeol, Héblon, Jeannais, Lary, Lizier, Maixent, Maure, Mayeul, Foy…

 

Comme nos patronymes, ceux attribués aux fromages étaient au départ des surnoms évoquant leur saveur, leur couleur ou leur forme.

 

Saviez-vous qu’on appelait au Moyen-Age angelots les fromages normands qui sont devenus nos modernes livarot et pont-l’évêque ? Et aurore un fromage très crémeux de Bavent (Calvados), mais qu’on ne produit plus depuis la Seconde Guerre mondiale ?

Quant au mignon chabichou du Poitou, il est toujours présent et réputé.

On peut mentionner aussi le fameux de Decize (mais qui, malgré son nom, n’est plus fabriqué depuis la guerre), la figue du Périgord ou la feuille de Dreux, aux noms sympathiques et simples à la fois, ces deux derniers tirant bien sûr leur intitulé de leur forme.

 

Les noms les plus cocasses

 

Et, de la même façon que certains de nos voisins peuvent porter des noms bien drôles, comme Cornichon ou Gagnepain, certains fromages ont eux aussi des noms bien amusants.

 

Évoquons ainsi, en une liste à la Prévert, le bigoton du Loir-et-Cher, le bonne-mère du Québec, le bougon des Deux-Sèvres (du nom de la commune où il est né), les boutons de culotte de Saône-et-Loire, la cervelle de canuts du Lyonnais, le chabricon du Limousin, le chaource de l’Aube (qui n’est ni chat ni ours, mais un lieu d’origine, et qui date du XIVe siècle !), le claquebitou de Bourgogne, le coupi de la Creuse, le craquegnon (ancien nom du Maroilles au Xe siècle), le crottin (ça fait toujours rire les enfants) de Chavignol, le curé (de Vendée bien sûr), le foin de Bray en Normandie, les galets de Bigorre ou de Sologne, la goutte du Lot-et-Garonne, la pétafine de Voiron, le poivre d’âne de Voiron...

 

Et pour finir, saviez-vous qu’on dit d’un gruyère sans trous (hors beaufort) qu’il est… aveugle ? À servir avec une canne blanche bien sûr !

 

01couv-ab56a

 

Le calendrier des From’Girls 2010
Pour la 5e année consécutive, l’Association fromages de terroirs publie son calendrier «impertinent et sexy».

Il met en scène douze femmes dénudées pour vanter les mérites de divers fromages au lait cru. Les bénéfices des ventes du From’Girls 2010 (15 euros pièce sur Internet) permettent à l’association de continuer à militer pour la défense du patrimoine fromager français.

 

Janvier Adèle Pont L'Evêque


Février Live de Rocamadour


Mars Clara Chaource


Avril Estrelle Livarot 


Mai Adeline Camembert


Juin Alice de la tome des Bauges


Juilllet Barbara Munster


Août Juliette Comté 


Septembre Géraldine Gruyère


Octobre Hermine de Saint Nectaire


Novembre Roxane Cantal

 


Décembre Mademoiselle Brillat Savarin

Partager cet article

Repost 0
Published by Blasons - dans Coquin...
commenter cet article

commentaires

Rechercher