Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 13:16
La sphère spirituelle de la Pomme de Terre respire la joie pure et intense de l'existence. Comme attachée à ses racines, l'être humain occupe son corps en ayant une conscience très accrue de son bonheur. Il en est clairvoyant...
Ce sentiment de bonheur céleste imprègne chaque cellule de son être. Il ne concède pas le moins du monde la possibilité de dire « non » à la Vie. Il est le plus fervent défenseur de la Vie : avec ardeur, conviction, sensibilité. L'exigence de la Pomme de Terre n'admet pas une chose qui n'a rien à voir avec la vie pénètre en lui ! Il se montre extrêmement fort de l'extérieur... mais il a un cœur doux et d'une sensibilité acerbe. La Pomme de Terre se montre plus dure à l'extérieur qu'elle n'est intérieurement. On la traite à juste titre avec respect, car elle symbolise la beauté de la vie, la douceur de la vie dévouement absolu à elle.

Celui qui aime une Pomme de Terre aspire sincèrement à... l'Amour : il veut s'approcher tout près de son corps, de son Moi, et s'y unir vivement. Au fond il pense ardemment et intensément à lui-même ! Il peut ressentir à l'égard d'autres personnes qu'il désire avoir près de lui, la peine qu'il éprouve lors de l'adieu... sont en fait le reflet de la tristesse qui existe encore parce que cet être humain aspire à lui-même, parce qu'au fond la personne qui lui manque, c'est lui même ! Il soupire après lui-même... , il porte en lui le désir profond d'atteindre une fusion chaleureuse et intense avec son propre être et de vivre l'amour en lui-même et pour lui-même, dans un état de pur bonheur.

Il est  essentiel qu'il vive l'abondance de ses sentiments dans la joie ! Il porte en lui une source naturelle : il devra vivre la vie en étant inspiré par la certitude, profonde et animée, que la vie rime avec la joie et qu'elle apportera son lot, toujours dans le nouveau... À partir de cette sphère de grand bonheur, profondément approuvé, qui réside en lui-même, il ne fera pas dépendre son bonheur de principes externes. En plus, par cette conscience intime de sa joie, il s'attirera toujours à nouveau des conditions heureuses.

La personne gourmande de Pommes de Terre se hâte à entrer dans l'intimité douillet de son JE. Elle cherche assidument à « combler sa vie ». Elle aime la vie et aspire intensément à donner un contenu. Elle est curieuse de voir ce que le jour lui apporte et elle a tellement envie de se baigner dans le « fleuve de la vie »... Elle ne se refuse pas du tout à la vie, loin de là ! Elle veut vivre pleinement ; elle veut en jouir.

Celui qui adore les Pommes de Terre à l'art de se rendre la vie agréable et de la savourer pleinement. Il doit seulement avoir soin d'accepter avec gratitude ce qu'il rencontre sur son chemin, sans immédiatement vouloir avoir encore plus.

Sa gloutonnerie de la vie même est équilibrée et fait en sorte qu'il pourvoit de tout ce dont il a besoin ! Par son comportement vif et enjoué, il s'attirera les opportunités qui lui donnent la chance de faire de la vie une très belle fête.
Repost 0
Published by Blasons - dans Symboliques !
commenter cet article
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 23:12

Le caractère de Petit Pois se qualifie d'« allégé »; cette légumineuse est apte à rendre léger toutes les choses pesantes sur son passage. Telles que des masses compactes trop lourdes et d'en balayer les composantes, voire de les rendre plus aériennes. Cette graine encourage l'être humain à ne pas considérer la vie comme une lourde charge et à digérer les choses dans une harmonique, en les relativisant. Elle convie à l'optimisme, au regard confiant et ouvert.

 

Le Petit Pois enseigne : « Vis plus gaiement, le cœur plus léger. Ouvre-toi ; permets-toi davantage de laisser venir les choses, rends-toi la vie un peu plus facile. Vis avec franchise et aisance, aie le sens du relatif. Vois les choses de haut... ».

 

« Tout cela n'est pas aussi grave que tu ne le penses ! » dit Petit Pois. « Vois le côté ensoleillé de la vie ! Tu existes ; tu vis... c'est cela l'essentiel. Le reste est secondaire. Ne sois pas affligé. Élève-toi ! ».

 

La vie ne devient accablante que si l'homme ne se ressent pas comme un être joyeux, s'il ne considère pas que la vie soit vraiment « gaie », s'il croit être obligé de faire certaines choses qui lui pèsent... Cet être humain apprendra à accomplir ses tâches dans la joie, sans trop se tracasser. Il devra bien comprendre que les conditions extérieures résultent d'un état intérieur. S'il veut changer certains éléments de sa vie, il devra d'abord modifier son attitude envers la vie et lui-même. Son Noyau Vivant sait très bien pourquoi il s'est attiré certaines circonstances dans cette vie. Il ne devra pas opposer de résistance à lui-même, il vaut mieux qu'il se demande « pourquoi ? ».

 

Petit Pois signale à l'être humain que celui-ci attache trop d'importance à certaines choses, qu'il ferait bien de s'y prendre d'une manière plus enjouée, plus joyeuse. Quelle que soit la tâche qu'il a dans l'existence : il vit et il est heureux de pouvoir « Être... » et quoi qu'il fasse, il le fait dans la joie, se réjouissant de pouvoir contribuer au Bien d'un monde meilleur et merveilleux. Si une chose va vraiment à l'encontre de sa nature profonde, tandis qu'il vit en reconnaissance, alors il verra se produire les circonstances qui feront que ces tâches disparaissent radicalement de sa vie.

 

Une chose ne demeure pesante que si l'être humain ne voit pas clair ou qu'il ne l'envisage pas correctement. Avec une vue générale raisonnable, avec confiance et optimisme, il parviendra, à l'instar du Petit Pois, à démêler tranquillement les choses afin de créer de l'ordre dans son esprit embrumé ou dans sa vie. Celui qui a envie de Petits Pois demande une vision plus claire de la vie, une limpidité qui lui permette d'entreprendre et de régler ses affaires afin de rendre la vie plus légère...

 

Celui qui demande des Petits Pois aspire à voir la vie d'une manière enjouée et de se laisser vivre. Il a besoin de se délester et, quand cela est nécessaire de concevoir des solutions, d'amorcer des changements, ainsi de lâcher prise... Pour ensuite vivre pleinement sa vie.

 

Petit conte

Repost 0
Published by Blasons - dans Symboliques !
commenter cet article
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 08:46
Dans le cadre psychique du Navet, nous pourrions dire en premier temps qu'il manifeste l'intégrité et l'indépendance : l'être humain ne se détourne jamais de ses sentiments, de sa réalité. Comme il n'a nullement « besoin » de faire appel à son entourage, il n'hésitera pas à se manifester en tant que Je, même s'il sait que cela peut déplaire aux autres.

 

Il est certain que des personnes ne s'accorderont pas avec ce caractère, mais le Navet ne s'en soucie guère il ne désire qu'être lui-même, indépendant, libre, solide ! Il sert la Vie ! Il parle et vit en toute pureté, à partir de lui-même.

 

Il ne commet pas de trahison envers lui-même et sait exactement ce qu'il dit. Pour sa part, l'acte s'accorde avec la parole. Il a compris le pouvoir de la parole. C'est pourquoi il trouve qu'il importe de juger quelqu'un d'après ses « actes ».

 

Il sait pertinemment prendre soin de lui-même et incite ses congénères à en faire autant. Il considère que chacun apprenne à voler de ses propres ailes, que chacun exulte à faire ce qu'il a à faire.

 

En second temps, au plus profond de son cœur de la sphère des Navets, l'être humain est encouragé à créer à l'intérieur de lui une ambiance harmonieuse, conviviale et « forte », il faut oser occuper son espace, tant au niveau du corps qu'au niveau de l'âme. Il apprécie aussi les gens bien en chair - il aime ceux qui jouissent de la vie ; Il est grand défenseur de la Vie !

 

Vaillant, vigoureux et autonome, il ne doute pas qu'il est le seul à pouvoir se donner ce dont il a besoin. C'est cette conception de la vie qu'il préconise ! Ce sentiment de se suffire, d'autonomie et d'indépendance, le rend énormément fort.

 

En général, les Navets signalent à l'être humain qu'il fera bien de s'installer solidement dans le corps, de rester tout près de son propre JE, de se rendre la vie plus belle.

 

Repost 0
Published by Blasons - dans Symboliques !
commenter cet article
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 16:28

L'atmosphère de la Viande de Mouton aspire à l'ardeur : désirer quelque chose que l'on n'a pas encore atteint jusqu'à présent. Peut-être la personne concernée nourrit-elle le désir indéfini de quelque chose qui la rende « heureuse », et qui la comble..., mais il s'agit apparemment d'un bonheur inaccessible.


Celui qui a envie de Mouton tend à chercher trop loin en lui-même en déplaçant ses désirs vers des sphères oniriques, vers l'inaccessible. Ce sentiment de manque, qui s'apparente au « spleen » romantique, cet infini désir languissant... indiquent seulement qu'il attend encore trop que ce bonheur vienne de l'extérieur, à être comblé dans ses désirs les plus grands par le héros ou par la merveilleuse princesse ; l'être humain devra consentir qu'il s'égare, que la vraie beauté réside en lui-même, dans le moment présent le « Carpe Diem » et ne pas confondre de vivre dans l'illusion. Il devra comprendre qu'il est capable de créer son propre univers, son bonheur, que tout est à porté de main.

 

Toutefois, aussi longtemps qu'il attend son bonheur, son idéal de l'extérieur, il ne sera jamais un être humain complet. Il devra se réaliser par lui même. Il devra cesser d'espérer, d'attendre un vague bonheur venant d'ailleurs... de l'extérieur... quelque part dans le futur lointain.


Dès lors, on peut dire que cette personne porte aussi en elle l'extraordinaire capacité, en prenant la réalité comme base, de bâtir quelque chose de magnifique avec ses rêves, son imagination et son inspiration. Le rêve inséré dans la réalité peut produire de splendides fruits ! Cette capacité de par ce don d'Amour : l'amour envers son propre JE est fondamental, d'où l'intense désir de l'amateur de Mouton d'y parvenir.

 

Celui qui a envie de Viande de Mouton est envahit par une intense aspiration affective : il aspire à faire remonter au grand jour les sentiments et les émotions les plus profonds. Sur ce plan, il pourra vivre de très belles expériences et s'en donner à cœur joie dans toutes sortes de directions créatives. Il lui faudra prendre conscience que le bonheur peut effectivement être vécu dans une fusion intime et aimante avec son propre ETRE, et non avec celui de quelqu'un d'autre.

 

Au fond de son cœur, il désire ardemment cette union avec lui-même sur le plan affectif : il devra se considérer comme un partenaire idéal et, au besoin, se parachever sur ce plan ! Il ne devra plus chercher l'idéal en dehors de lui-même.

 

Il ne réagira pas par le mécontentement ou par le ressentiment à l'égard d'une personne qui ne répond pas à ses désirs. Néanmoins, chaque individu qui a envie de Mouton ne projette pas nécessairement cette envie sur une personne déterminée à l'extérieur ; il peut tout aussi bien s'agir d'un désir alangui qui tend vers la perfection... Ceci indique à l'être humain qu'il a encore bien des choses en réserve, qu'il y a encore beaucoup à découvrir et à développer. Il pourra donc, à partir de cette conscience empreinte de gratitude envers son Etre, envers son contenu, mettre au jour ce qu'il y a de plus beau en lui. Il ne devra pas rêver mais bien passer à l'action et à l'entreprise avec réalisme. Il veillera à ne pas se perdre dans des songes lointains... mais bien à toujours rester dans le PRÉSENT pour, à partir de là, conduire sa vie étape par étape.

 

Il sait à présent que c'est seulement à partir de la réalisation de Soi dans la joie, porté à son infini, en conscience authentique et heureuse pour concrétiser ses désirs.

 

 


 

Repost 0
Published by Blasons - dans Symboliques !
commenter cet article
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 20:04

« Tu peux faire encore beaucoup mieux ! Tu es encore bien plus fort ! Vas chercher ce qu'il y a de plus puissant en ton être ». Nous faisons appel à l'énergie magnétique originelle présente chez l'être humain même. C'est aussi une inspiration à aller de l'avant, sans hésiter. Les produits à base de lait de chèvre constituent en quelque sorte un "défi" : "N'es-tu capable que de ça ? D'une voix impérieuse pousse l'être humain à s'appuyer sur lui-même et le stimule, l'incite à augmenter la confiance en soi, Il est propulsé dans le sens suivant : « Affirme-toi ! Montre nous de ce que tu es capable ! Ne te contente pas de te tenir en vie d'une façon passive, en te cachant, mais avance et fais voir ce que tu vaux ! ».


Celui qui aime les Produits de Chèvre a tendance à se rabaisser , il se peut qu'il

hésite à transformer ses pensées et ses idées en actes. Il hésite... « Oserais-je ? ». Il apprendra à faire confiance à ses forces intuitives sur base d'un sentiment sain du JE. Il doit oser affirmer son JE, indépendamment des autres.


Le Fromage de Chèvre stimule l'être humain dans son audace, dans son initiative, dans sa progression. Recevant un encouragement, il se sent poussé à l'action et ne doit surtout pas avoir honte de se manifester.


Les Produits à base de lait de Chèvre déplore le doute, la paresse, la tendance à ne pas passer à l'action, la lâcheté, la prétendue fatigue et les faux-fuyants derrière lesquels on se cache pour ne pas « faire » quelque chose.


Il retient ses énergies, il apprendra à se porter en avant, à parler, à agir sans retenue ; il apprendra à exprimer son opinion en toute sincérité. Point n'est besoin, pour ce faire, d'attendre que l'autre le comprenne, se rallie à son avis, prenne fait et cause pour lui. Il peut Être lui-même sans espérer que l'Autorité extérieure l'approuve. Il se libère alors de toute attitude auto-asphyxiante, il va et se tient là où il sent devoir être. Il en résulte qu'il ne s'irritera jamais en conséquence d'un doute envers soi-même ou d'une impuissance.


Dans la sphère psychique de la Chèvre, l'être humain est totalement franc et ses énergies peuvent dériver librement et en force, bâtie sur le lien profond et sincère qui l'unit à sa Source intérieure, sa vie se déroule désormais avec plus d'harmonie. Il fait ce qu'il a à faire, en suivant son Cœur, son Savoir et sa Conscience. Le voici désormais résolu, franc, sans détours, sans atermoiements, sans faux-fuyants, parce qu'il est conscient de sa Valeur et qu'il assume la Responsabilité d'Être, de Devenir qui il EST. Il n'évite plus lâchement le « Développement Vigoureux » de son JE, car à présent il se sait porteur de cette formidable potentialité en lui. Il ne « s'appuie » pas sur les autres, il ne se cache pas dans les jupes de sa mère ; tout ce qu'il peut faire lui-même, il le fait, sans attendre que les autres s'en occupent... Il se tient droit dans la vie, dans une Individualité fière et qu'on ne peut guère facilement ébranler.

Repost 0
Published by Blasons - dans Symboliques !
commenter cet article
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 11:59

Une grande envie de Fromage de Brebis trouve son origine dans le fait que la personne concernée a besoin d'aspirer, de faire entrer en elle, davantage, de se remplir, se nourrir... ; toutefois, elle ne devra pas diriger ce désir vers l'extérieur : elle apprendra à s'abreuver à sa propre Source intérieure.


Cette personne a grandement besoin de laisser prendre de l'ampleur, grandir, croître ; elle a besoin de s'accorder plus d'espace dans la vie, mais elle devra laisser cette croissance se faire via la connexion à sa Source intérieure.


Elle ne devra pas s'étouffer en se privant de tout l'espace dont elle a besoin en tant qu'Être Humain, elle ne devra pas se considérer comme un personnage de second rang, elle devra au contraire s'ériger au Centre de son existence. Il lui faut se considérer comme « Entière », se rendre compte de sa Valeur et, de ce fait, au lieu de compter sur les autres, s'alimenter par ses propres moyens et prendre toute la place qui lui revient. Elle ne reste pas tout le temps dans l'ombre à attendre son "tour" ; elle sort des rangs, résolument, de sa propre initiative : « JE » compte ! Cette personne cesse d'hésiter, de douter d'elle... elle n'a pas honte de se permettre de jouir de la vie, indépendamment de toute convoitise.


Celui qui raffole de produits à base de Lait de Brebis a tendance à ne pas suffisamment oser s'exprimer et manifester ses désirs ; il n'en a quelquefois pas le courage. Il devra sortir de sa cachette et s'avancer, ne plus vivre en fonction de « ce que l'autre lui donnera », ni attendre dans une sorte de « résignation ». Il devra apprendre à Exprimer son JE en toute Conscience, à DÉFENDRE ses droits. Le meilleur, néanmoins. il fera bien de toujours l'attendre en premier lieu... de Lui-même !


Celui qui aime le Fromage de Brebis a quelquefois des difficultés à prendre des décisions. « Vais je le faire ? Ne vais-je pas le faire ? ». Qu'il consulte donc son être profond ! Il ne devra pas se laisser entortiller dans un imbroglio chaotique de conseils et de paroles bien intentionnées mais venant de personnes qui se mêlent de ce qui ne les regarde pas. Il pourra écouter son entourage mais, quant au fond, c'est à lui qu'il appartient de trancher. Il bâtira sur sa Source intérieure. Pour ce caractère, il y a grande nécessité d'étudier certaines choses à fond, ensuite parvenir à une décision ferme, inébranlable comme le roc.

Repost 0
Published by Blasons - dans Symboliques !
commenter cet article
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 01:35

L'Orange elle-même garde le juste équilibre ; elle ne débordera jamais trop sur la droite ni sur la gauche. Elle se tient à sa propre Identité. Elle s'affirme solidement en elle-même, dans la chair de son corps. Elle compte sur elle-même sans se laisser déjouer ni déséquilibrer par autrui. Elle a son opinion, ses principes, ses convictions. Les gens qui ont envie d'une Orange veulent donc fermement sentir et établir en eux cette force fondamentale, qui est leur propre Identité !

 

L'Orange elle-même pèse le pour et le contre, et réfléchit sagement avant d'entreprendre les projets. L'Orange est neutre, implacable. Elle est capable d'examiner une affaire de tous les côtés mais elle reste là à tout considérer tant qu'elle n'en est pas sûre et certaine. Elle ne passe pas sur une certaine phase sans l'avoir achevée. Elle aime la structure, l'ordre, la propreté, la correction et une certaine forme de discipline naturelle. Cela signifie que l'homme doit apprendre à écouter les signaux qu'il rencontre ; il ne doit pas les négliger, les ignorer : il s'oblige à s'y arrêter. Bien qu'il voie l'importance d'écouter les sages conseils de certaines personnes, c'est sur lui-même finalement qu'il compte pour prendre les grandes décisions. Il ne passe pas trop rapidement sur les choses susceptibles de l'enseigner... Il prend son temps.

 

Le besoin d'Orange indique un oui-non, une hésitation quant à la direction à prendre, une tendance à ne pas aller tout droit dans une direction précise. Il cherche, tergiverse, biaise, il se perd peut-être dans les détails accessoires, les choses inutiles : le besoin d'Orange indique qu'au fond de son cœur l'être humain cherche à atteindre son Essence, celle de la Vie.

 

Il semble être au stade de l'exploration sans s'engager vraiment dans une direction ou dans une autre. La sphère psychique de l'Orange contraint l'être humain à partir à la recherche de son identité en lui-même, de cette structure fiable en lui. Il conduira cette recherche avec sagesse. Cette sphère l'oblige à partir en quête du centre en lui. À partir de ce point, il pourra déterminer sa conduite de vie.

Au fond, celui qui a envie d'Orange ressent le besoin de choisir, d'avancer, de se trouver lui-même là où c'est nécessaire : dans le Noyau de son être, afin de pouvoir ensuite progresser dans sa voie.

 

Cependant il devra se rendre compte que la seule certitude qu'il puisse trouver, la seule sagesse qu'il puisse développer se trouve au fond de son cœur. Il lui faudra comprendre que, même s'il rencontre peut-être beaucoup de maîtres sur son chemin, il devra toujours rester son propre Maître. Il n'y a pas de mal à écouter et à regarder un peu ce qui se passe dans le monde extérieur pour apprendre des choses, mais il devra regarder en lui pour y trouver la sagesse et la vérité. Dès lors, il sera fixé : il tiendra parfaitement son cap en écoutant son intuition ! Autant qu'il se placera en dehors de lui même, il ne pourra jamais trouver sa véritable source. Aussi il lui faudra construire sa vie sur ce solide axe central intérieur, comprendre qu'il peut se laisser guider par son horloge interne.

 

Il n'existe qu'une seule direction : celle de la « vie ». En ne choisissant pas cette voie l'homme va au-devant du chagrin, des convoitises, des déceptions, des craintes. L'Orange demande cette transformation : l'être humain ne cherchera plus en dehors de lui ! Il finira par bannir le doute, par résoudre l'hésitation, l'ambivalence et l'indécision... pour se laisser aller à la Voie principale. L'homme cesse de miser sur les deux tableaux ; il n'a aucun doute pour entreprendre.

 

Repost 0
Published by Blasons - dans Symboliques !
commenter cet article
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 14:49
L'Amande adresse un gentil sourire aux autres tout en restant très proche d'elle-même. Elle ne dira pas d'emblée tout ce qu'elle pense, cependant elle n'en pense pas moins. Dotée de solides facultés intellectuelles et critiques elle comprend vite. Elle ne permet pas aux autres de pénétrer chez elle, ce qui ne l'empêche pas d'observer de près ce qui se passe au-delà de ses limites (chez autrui). L'égocentrisme lui est parfaitement étranger. Se sachant en sécurité et bien protégée en elle, elle sait entretenir des rapports simples et cordiaux avec les autres sans se sentir le moins du monde vulnérable ou en danger.

 

Elle ne ressent pas le besoin de s'exposer. En revanche, elle devine l'autre quand celui-ci cache quelque chose, qu'il manque de sincérité, que ses propos ne reflètent pas la vérité, car elle observe attentivement, sans pour autant se perdre dans son entourage.

 

L'Amande ne se laisse influencer par son entourage, et de plus qu'elle ne se laisse déstabiliser par celui-ci ; elle ne laissera même pas transparaître qu'elle a saisi où l'autre voulait en venir. Très cachottière, elle garde l'information pour elle tout en se réservant de l'utiliser ultérieurement quand il le faudra.

 

D'une grande force Intérieure, de bonne volonté envers les autres et encline au pardon. Elle ferme les yeux sur beaucoup de choses. Il faut que cela dépasse vraiment les bornes pour qu'elle en avise le responsable. C'est précisément parce qu'elle est intrinsèquement forte et compacte, parce que son bonheur ne dépend pas de l'attitude ou des paroles d'autrui, qu'elle est en mesure de laisser les autres être tels qu'ils sont. Sage, attentive, réfléchie, connaissant le monde, elle laisse les choses et les gens à leur Être... tout en restant fidèle à sa propre personne.

 

Cela ne la dérange nullement de voir les autres adopter une conduite qu'au fond elle n'approuve pas du tout. Elle comprend et lâche prise. Elle perçoit énormément de choses, sans que cela l'affecte vraiment.

 

Elle dissimule ses véritables sentiments, en fait, ses délibérations rationnelles priment sur son sentiment. Où, tout au moins, elle est maîtresse de son Sentiment. Elle sait parfaitement ce qu'elle peut dire ou non. Elle est capable de se taire. À la rigueur, elle se tiendra à l'écart du monde extérieur si le besoin s'en fait sentir. Se sachant bien à l'abri dans son être. Malgré cela, elle ne s'isole jamais tout à fait ; elle demeure réceptive aux autres. Elle observe et écoute plus qu'elle ne parle. Elle fait penser à ces Orientaux : quoiqu'on ne sache jamais de prime abord à quoi s'en tenir sur son compte, cette Amande n'a pas l'air désobligeant. Elle aime à laisser sa porte entrebâillée sur le monde extérieur, elle se montre courtoise et conciliante, aimable, mais elle parvient très bien à garder son âme "à l'intérieur".

 

Le consommateur d'Amandes veut réaliser en lui-même, dans une certaine mesure, ce qui est décrit ci-dessus.

 

Celui qui est gourmand d'Amandes révèle par là qu'il ne fera pas confiance au premier venu, qu'il se tient sur la réserve. Il aurait parfois tendance à se renfermer, à nourrir dans son cœur une attitude soupçonneuse, une certaine méfiance. Dès lors, il peut se fermer entièrement, ne dit mot, il n'est pas possible d'entrer vraiment en communication avec lui car il interdit l'accès au fond de son être Intérieur.

 

Il a l'air de toujours être un peu fâché, aigri, ulcéré, peut-être reproche-t-il inconsciemment à autrui sa propre incapacité à se sentir vraiment heureux. Il y a quelque chose qui suscite son mécontentement... Il devra comprendre que la cause de son froid replié sur soi réside en lui-même.

 

L'Amande lui dit : « Laisse l'amour entrer dans ton cœur ; comprends les autres davantage dans leur Être et ne leur reproche rien..., ne te vexe pas, ne sois pas susceptible. N'attends rien d'eux ; si tu comprends, que tu vois clair, il ne sera même plus besoin pour toi de pardonner. Laisse chacun Être selon sa nature et sois vrai. Sens-toi protégé et ne te sens pas personnellement offensé quand quelqu'un se montre blessant, agressif ou irrité envers toi. Cela en dit plus long sur la nature et le caractère de cette personne elle-même ! »

 

Et l'Amande d'ajouter : "Il ne te reste qu'à noter, à observer, à demeurer toi-même, avec gentillesse, sans rien reprocher aux autres... Si tu t'attires certaines situations désagréables, tu dois essayer d'en détecter l'origine en toi. Tourne-toi donc vers l'intérieur ! Ce n'est jamais l'autre qui provoque ton désagrément. La cause première, tu la trouveras toujours en toi..."

 

« De même », poursuit-elle, « si tu espère obtenir quelque chose des autres, tu fais erreur ! Rapproche-toi plutôt de ton Essence. Sache-toi fort et à l'abri en toi, sois plus compréhensif et plus clément vis-à-vis de toi même, accorde-toi un peu plus de répit, de patience et d'attention... Cela te permettra de laisser les autres à leur Être, sans exigences. Sans amère critique, sans marque d'impatience, sans reproche. Tu poursuis ta route en te sentant protégé, à l'abri de toute véhémence qu'on assène sur toi ».

 

Enfin, l'Amande dit pour conclure : « Il ne te MANQUE rien, maintenant que tu t'ASSUMES pleinement. Donne... N'attends rien, observe le monde avec Sagesse et Compréhension. Il y a tant de choses en toi, cher mangeur d'Amandes. »

Repost 0
Published by Aux plaisirs - dans Symboliques !
commenter cet article
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 14:22

La Figue symbolise la façon intuitive d'étaler largement, à grands coups de pinceau, la peinture à l'huile sur la toile... jusqu'à y mettre toutes les couleurs du prisme. L'homme peint selon son sentiment, spontanément... On dirait un fruit à la Rubens. La sphère psychique de la Figue étend, ouvre, élargit, tire tous les registres en douceur, apporte l'expansion, en analysant (mais alors d'un seul trait coulant) plutôt qu'en opérant une synthèse par contraction. La Figue a besoin, de gestes larges, libres et décontractés pour rendre son Expression dans une agréable esthétique fluide et douce.


«Je ne retiens pas mes impulsions de libre expression de mon sens intime du beau ! C'est même mon moteur en quelque sorte. Je ne demande qu'à m'investir dans une bienfaisante créativité ouverte, dans le côté artistique... à m'exprimer dans mes produits, dans mes formes parlantes. J'extériorise... » Il est donc évident que la sphère «dilatante» et élastique de la Figue fait du bien aux poumons, à l'estomac, aux intestins, aux veines, aux parois «intérieures» des parties du corps. La Figue «desserre» l'homme quand il se crispe. Elle le déroule quand il se recroqueville.



Rubens "Bacchus"


Cependant, dans ce cas aussi, il ne faut pas oublier la règle qui dit qu'il ne faut jamais manger des Figues à contrecœur. En effet, la Guérison se produit spontanément, indépendamment d'un «choix rationnel».

 

Celui qui a envie de Figues peut, certes, avoir le sens du beau mais, quant à la création même, à l'extériorisation, au façonnage, à l'expression des belles forces affectives intérieures, cela se réalise beaucoup moins par rapport au potentiel. Il considérera les créations d'autrui, mais lui-même passe insuffisamment à «l'acte» créateur... tout au moins... «l'envie» de Figues lui dit qu'il a plus de Possibilités (ou encore beaucoup plus) qu'il ne le montre (ou le montre déjà) !

 

S'il peut se sentir pris de chagrin et d'impuissance il veut néanmoins, au fond de son cœur, se réaliser de manière puissante et créative.

Il devra en premier lieu occuper son être dans toute son ampleur, d'une façon «ouverte» et détendue ; il permettra à ses énergies vitales de couler, de s'étendre, jusqu'au bout de ses orteils... Il ne devra pas se refuser le vaste espace de son être. Ce n'est qu'en se coulant entièrement et largement dans son propre champ corporel... qu'il pourra s'exprimer de façon spontanée, sincère, naturelle, dans des formes qui figurent l'étendue de son propre Être spacieux.

 

La Figue lui dit : «Ne t'étrangle pas ainsi, ne t'aplatis pas les poumons de la sorte. Tiens tes épaules en arrière, occupe largement ton espace vital ! Crois en l'éclatante débauche de couleurs dans ton âme, en tes Facultés d'Exprimer, de Créer, de réaliser et d'extérioriser la Beauté !».

 

Cet humain veillera à ne placer pas trop Haut la barre de ses exigences et de son autocritique, à n'aspirer point à la «perfection». Il se rappellera qu'il pourra simplement, depuis son âme, porter la beauté dehors sans qu'elle doive répondre à des normes culturelles, à certaines règles, structures, formations. Il évitera de trop soumettre ses expressions à une approche logique/technique. Il lui importe de s'ouvrir LUI-MÊME tout grand, de s'élargir et de s'exprimer, tel qu'il EST, dans les actes de création qui découlent de son Etre Naturel.

 

Ceux qui ont une grande envie de Figues veilleront à ne pas étouffer leur vie sous le poids de la pensée et de l'intellectuel, alors que le spontané, l'intuitif, le naturel sont refoulés, empêchés ou gênés dans leur expression... Parfois, l'être humain a tellement tendance à tout méditer et à l'embrasser par sa raison qu'il enferme quasiment la porte à l'expression et au façonnage spontanés...

 

Dès lors, il OBSERVE la vie, il REFLECHIT à la vie, mais il ne VIT pas lui même DANS la Vie. Il fera mieux de se laisser aller, de se laisser vivre pleinement, de se laisser sentir, de se laisser avoir des expériences, de se laisser porter par les ondes et inspirations intérieures... La Figue ressemble à l'artiste peintre ou musicien à l'abondance crinière ondulante... Celui qui a envie de Figues en prendra de la graine.

Il devra s'ouvrir, s'élargir dans cette expression ! Il devra occuper son vaste Champ énergétique ! Il ne se fera pas passer pour plus étriqué, plus petit, plus fermé qu'il ne l'est en réalité. Il devra vivre davantage par l'intuition sans retenue, sans douter, sans avoir d'exigence vis-à-vis de cette expression, sans se contenir ni rétrécir.

Repost 0
Published by Aux plaisirs - dans Symboliques !
commenter cet article
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 10:45

La sphère du Poivre représente des forces magiques et brûlantes : le Poivre est comme l'être humain qui sait qu'il dispose de ses forces intérieures pour les porter à l'extérieur. D'une façon joyeuse et vigoureuse, en crachant des flammes pour ainsi dire. Il s'agit de l'humain qui s'imagine être le dragon de la forêt et terrasser tout le mal.


Cette épice n 'aime pas les paroles détachées ; elle réclame un Engagement Total. Elle veut faire comprendre à l'être humain qu'il ne sert à rien de faire un travail à moitié ou de ne penser qu'à moitié ce qu'il dit. Il devra conclure une alliance avec la vie, basée sur l'authenticité et sur la confiance. Le Poivre parle des forces de feu qui se trouvent en l'être humain et qui sont prêtes pour qu'il s'exprime, pour qu'il se manifeste avec toute l'énergie qui est en lui.


Lorsque l'être humain a envie de poivre, cela veut dire que dans le fond il a tout intérêt à parler, à s'exprimer et à ne pas se contenir par peur de..., ou pour assurer la sécurité de … Il s'exprimera comme il sent sincèrement. Il ne se retiendra pas par peur de ce que l'un ou l'autre en dirait. Lorsqu'il sent qu'il doit dire quelque chose, il le fait tout simplement.


Celui qui aime le Poivre dispose d'une bonne réserve d'énergie pour faire de sa vie quelque chose de magnifique, mais souvent il se sous-estime ; en conséquence ses forces commencent à bouillonner en lui, à pousser et à heurter, afin que l'être humain progresse sur sa route ! Il ne doit pas freiner son progrès et son auto-manifestation. Il peut y aller franchement et mettre ses belles forces au service d'un épanouissement vigoureux. A ces fins, il est nécessaire qu'il dirige ses pensées vers ce qui est positif, vers le bien, de sorte que ses énergies se livrent automatiquement, en fonction du bien. Ce n'est que de cette façon-là que l'être humain même ne s'attirera plus de choses négatives.


Il est bon qu'il mette toujours son cœur..., son Je plein de force solaire, centré. Il ne s'occupe pas d'observer le mal qui existe dans son entourage, mais il vit pleinement à partir de ses propres qualités, de ses propres sphères ensoleillées. A présent des miracles s'accomplissent...

Repost 0
Published by Aux plaisirs - dans Symboliques !
commenter cet article

Rechercher