Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 14:32

En coupant une tranche de pain, on est déjà prévenu sur son croustillant… Ce sens n’est pas ou peu utilisé pour le choix de notre alimentation. Il va intervenir à la fois pour entendre les bruits de croquant en mangeant et les bruits environnants… Si on mange dans un environnement bruyant, dans un contexte d’agression phonique, on perçoit bien moins les goûts et on a bien moins de plaisir gustatif, ce qui peut conduire à des prises alimentaires exagérées.


Le bruit, la résonance que nous percevons lors de la mastication est important, rassurant. Une pomme doit-elle croquer ? Le côté croustillant ou ramollit d’un biscuit participe au plaisir gustatif.


En faisant la cuisine on est guidé pour les préparations par les bruits, ceux de la préparation qui mijote, ne sont pas ceux qui bouillonnent ou de la friture 7Voir Pavlov et ses théories sur les réflexes conditionnés.




Partager cet article

Repost 0
Published by Aux plaisirs - dans Mémoire : Le plaisir
commenter cet article

commentaires

Rechercher